karité BIO

Voyage au cœur du Sénégal

Le karité est un produit naturel issu d’un arbreun arbre indigène que l’on retrouve dans une vingtaine de pays d’Afrique. Ses fruits ressemblent à des noix dans lesquelles on trouve une amande blanche naturellement grasse. Une fois transformée, elle donne une pâte jaunâtre : le beurre de karité. Chaque année, un arbre produit en moyenne 20 kilos. Difficilement cultivable, cet arbre pousse à l’état sauvage.

La fabrication du beurre de karité, une activité traditionnellement réservée aux femmes africaines, est le résultat d’un savoir-faire transmis de mère en fille, de génération en génération. Le beurre est produit par pilonnage des amandes et barattage manuel ; ou encore par pression mécanique à l’aide de moulins. Le beurre de karité est surnommé « l’or des femmes africaines » puisqu’il représente souvent l’unique source de revenus pour elles qui n’ont souvent accès à aucune autre ressource. (via CECI)

Et voilà que la fabrication de beurre de Karité démarre!
Voyage au cœur du Sénégal oriental, où la nature et le beurre de karité sont à l’honneur. Le territoire est constitué de savanes arborées, forêts ouvertes, forêts galeries et vastes plaines, sillonné de nombreux cours d’eau dont l’action millénaire a donné origine à de grandes falaises et de nombreuses et magnifiques chutes.

Le Karité commence à mûrir!

diongoma-karite-biologique

Le saviez- Vous?

Le Karité, nommé Shé par les Mandingues, pousse généralement entre 100 à 600 m d’altitude avec des températures annuelles moyennes de 25 à 29 ºC. L’arbre aurait été véhiculé et planté par les groupes issus de l’ancien Soudan français (Mali actuel) qui ont colonisé, à partir du siècle XIII les terres du Sénégal oriental.

Le pays Bédik

diongoma-senegal-oriental-karite-bio

Les Bédik sont un groupe ethnique établi principalement dans le sud-est du Sénégal, entre la région de Kédougou et la frontière guinéenne. Ils constituent l’une des plus petites minorités ethniques du pays et vivent en symbiose avec l’environnement naturel.

Un usage respectueux et durable des ressources de la région

Le paysage culturel représente un témoignage exceptionnel sur les interactions complexes entre les facteurs environnementaux, les pratiques d’utilisation des terres, les règles sociales, les croyances qui ensemble ont façonné un paysage culturel particulier et remarquablement conservé qui reflète de manière exceptionnelle la capacité de faire un usage respectueux et durable des ressources de la région. (via Unesco)

Le Sénégal oriental est la zone du pays la moins connue

diongoma-fouta-djalon-karite-biologique

Sur la route vers Fouta Djalon

diongoma-senegal-oriental-blog

Direction: 634 km de Dakar!

A son extrême sud-est, le relief devient plus accidenté avec les contreforts du Fouta Djalon, massif montagneux formant une frontière naturelle entre le Sénégal et la Guinée-Conakry. Enclavée, loin de Dakar (634 Km) la région draine encore trop peu de voyageurs.
Loin des sentiers battus, au gré des rencontres et des découvertes, la zone orientale vous ravira par l’accueil chaleureux de ses habitants, par sa diversité ethnique, par ses couleurs solaires et chatoyantes. via Sénégal Oriental

Le Karité, nommé Shé par les Mandingues

diongoma-karite-bio-blog

Related Posts